héritier


héritier

héritier, ière [ eritje, jɛr ] n.
• v. 1196; lat. hereditarius, de hereditas hérédité
1Dr. Parent appelé par la loi à recueillir la succession d'un défunt. vx hoir; ayant cause. Les héritiers ou héritières du sang se distinguent des successeurs irréguliers, des légataires. Qualité, titre d'héritier. hérédité. Succession qui comporte plusieurs héritiers. cohéritier. Héritiers légitimes. Les héritiers sont classés par la loi en ordres (descendants, ascendants, collatéraux), en lignes (paternelle, maternelle), en degrés. Héritier unique. Absence d'héritier. déshérence. Mourir sans héritier. Héritier présomptif. successible. Héritier ab intestat. Héritier testamentaire ( testament) .
2Cour. au sens large Personne qui reçoit des biens en héritage. légataire, successeur. Époux héritier de son conjoint. L'héritier d'une grande fortune, d'une propriété. Héritier présomptif de la couronne ( héréditaire) . Héritière, riche héritière : fille qui doit hériter d'une grande succession.
3Fig. continuateur, successeur. Héritier de la gloire, d'une civilisation. L'héritier spirituel d'un penseur. « La Grèce, dont nous sommes les héritiers » (A. Gide).
4Vx ou plaisant Enfant. Ils attendent un héritier. La mère « ne souffrait pas que l'héritier fût désobéi en rien » (Rousseau).
⊗ CONTR. Auteur, de cujus, testateur.

héritier, héritière nom (latin hereditarius, de hereditas, -atis, hérédité) Toute personne qui hérite d'un défunt, qui reçoit des biens en héritage : L'unique héritière d'un riche industriel. Littéraire. Personne qui a en perspective un bel héritage : Épouser une héritière. Personne marquée par le caractère d'un prédécesseur, d'un mouvement ou qui continue une doctrine, une pensée, etc. : L'héritier spirituel d'un philosophe. Familier. Enfant : Sa femme attendait un héritier.héritier, héritière (expressions) nom (latin hereditarius, de hereditas, -atis, hérédité) Héritier apparent, personne qui dispose des biens d'un défunt dont elle apparaît l'héritier le plus proche, alors que la succession revient en droit à un autre héritier. Héritier par le sang, parent auquel la loi donne vocation pour recueillir les biens d'une personne au décès de cette dernière. ● héritier, héritière (synonymes) nom (latin hereditarius, de hereditas, -atis, hérédité) Toute personne qui hérite d'un défunt, qui reçoit des biens...
Synonymes :
- légataire
Personne marquée par le caractère d'un prédécesseur, d'un mouvement ou...
Synonymes :

héritier, ère
n.
d1./d DR Personne qui est appelée de droit à recueillir une succession.
d2./d Cour. Personne qui hérite des biens d'une personne décédée.
|| Fig. Les héritiers d'une longue tradition.

⇒HÉRITIER, -IÈRE, subst.
A. — DR. Parent (légitime ou naturel) appelé par la loi à recueillir la succession d'un défunt. Synon. hoir (vx); synon. partiels ayant-cause, ayant-droit. Qualité, titre d'héritier; héritier direct, testamentaire; faire acte d'héritier. L'héritage est une chose ou un ensemble de choses sur lesquelles les héritiers et les légataires ont un droit réel, que celui-ci soit acquis ipso facto par le décès du propriétaire, ou bien qu'il ne s'ouvre qu'à la suite d'un acte judiciaire, comme il arrive pour les héritiers indirects et les légataires à titre particulier (DURKHEIM, Division trav., 1893, p. 86). Dans les successions, il suffit qu'un des héritiers fasse la demande de vendre l'hoirie pour qu'elle se vende (RAMUZ, A. Pache, 1911, p. 273) :
1. À défaut d'héritier naturel et légitime ou d'héritier adoptif de Napoléon Bonaparte, la dignité impériale est dévolue et déférée à Joseph Bonaparte et à ses descendants naturels et légitimes, par ordre de primogéniture, et de mâle en mâle, à l'exclusion perpétuelle des femmes et de leur descendance.
Sénatus-consulte organique, 1804 ds Recueils textes hist., p. 132.
Héritier apparent. ,,Personne qui est en possession d'une hérédité et passe pour héritier aux yeux de tous, alors qu'il est ultérieurement établi que cette succession revient à une autre personne`` (CAP. 1936).
Héritier bénéficiaire. ,,Personne qui n'accepte une succession que sous bénéfice d'inventaire et n'est tenu des dettes que jusqu'à concurrence de ce qu'il a recueilli`` (BACH.-DEZ. 1882). L'héritier bénéficiaire est chargé d'administrer les biens de la succession, et doit rendre compte de son administration aux créanciers et aux légataires (Code civil, 1804, art. 803, p. 147).
Héritier présomptif. ,,Parent le plus proche, et qui, par cette raison, est présumé devoir hériter`` (BACH.DEZ. 1882). Le duc n'attendait qu'une lubie, un moment où il penserait sérieusement à l'avenir, pour avancer à son Otto le titre d'héritier présomptif qui lui transmettrait le duché (BOURGES, Crépusc. dieux, 1884, p. 6).
Héritier pur et simple. ,,Personne qui a accepté une succession, et qui est tenu indéfiniment des dettes de cette succession`` (BACH.-DEZ 1882).
Héritier réservataire. ,,Personne appelée par la loi à une succession et que le défunt ne peut, par testament, priver de la totalité de ses biens`` (LEMEUNIER 1969). Ce droit [droit pécuniaire] est exercé pendant cette période [de 50 ans] par la personne physique ou morale au profit de qui l'auteur en aura disposé, sous la réserve des droits des héritiers réservataires (Civilis. écr., 1939, p. 16-11).
DR. ROMAIN. Héritier nécessaire. Celui qui ne pouvait renoncer à la succession. Avant les Douze-Tables nous n'avons aucun texte de loi qui interdise ou qui permette le testament. Mais la langue conservait le souvenir d'un temps où il n'était pas connu; car elle appelait le fils héritier sien et nécessaire (FUSTEL DE COUL., Cité antique, 1864, p. 96).
B. — Cour. [La pers. dont on hérite ou les biens hérités peuvent ou non être spécifiés; s'ils le sont, le compl. est introd. par la prép. de]
1. a) Personne qui hérite ou héritera, qui reçoit en héritage tout ou partie des biens d'un défunt. Vous êtes l'héritier principal des biens et des titres que je puis avoir. Un boulet espagnol peut vous mettre, par hasard, avant peu, dans la position de me succéder (ADAM, Enfant Aust., 1902, p. 491). J'ai trouvé (...) dans un tiroir, un acte de propriété, qui n'est pas mentionné dans les dispositions testamentaires. Mais comme vous êtes le seul héritier de votre cousin, il va de soi que, de plein droit, cette possession vous revient (BOSCO, Mas Théot., 1945, p. 232) :
2. Pousse mon lit près de la fenêtre (...). J'adore voir passer les enterrements, on y apprend toujours quelque chose. (...) regarde, regarde la grande idiote de fille, (...) elle pleure toutes les larmes de son corps (...). Derrière elle, c'est ce que j'appelle les gueules d'héritiers. Oh! Ces figures! Il y a des jours où je me félicite de ne pas vous laisser un sou.
COLETTE, Mais. Cl., 1922, p. 204.
Emploi apposé avec valeur d'adj. Prince héritier. Cette partie de la jeunesse héritière, ce millier de jeunes messieurs de bonne famille (GUÉHENNO, Journal homme 40 ans, 1934, p. 124). Une grande toile (...) occupait tout un panneau du salon (...), où se tenaient la mère du petit bébé, la princesse héritière, et sa grand-mère, la reine (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 121).
SYNT. Héritier de grande famille; héritier de la branche aînée, des premières maisons de France; héritier d'une affaire, d'un château, d'un domaine, d'une fortune, d'une propriété; héritier de la couronne, du royaume, du trône; désigner, instituer qqn (comme) son héritier.
b) Personne qui possède une qualité, un trait physique, moral ou intellectuel, transmis directement par les ancêtres, les parents. Les enfants sont héritiers des vices et des maladies de leurs parents (CHAMPFL., Avent. Mlle Mariette, 1853, p. 148). Mme Lamberdesc mère, jadis très belle, mais déformée par une grossesse difficile, était devenue un objet d'horreur pour son mari qui avait reporté toutes ses extravagances de cœur sur ce fils, héritier de la beauté maternelle (ARAGON, Beaux quart., 1936, p. 35).
c) Personne qui perpétue l'œuvre d'une autre personne, les traditions, les idées des générations précédentes; qui se situe dans la même filiation spirituelle qu'une autre personne. Synon. continuateur, successeur. Héritier d'une civilisation, d'une culture, de traditions. Gide a écrit un essai sur Montaigne. Il serait peut-être dans la famille des essayistes l'héritier le plus direct de Montaigne (Arts et litt., 1936, p. 38-14). Marx, au lieu qu'il soit, comme le veulent les marxistes désordonnés de notre temps, le commencement et la fin, participe au contraire de l'humaine nature : il est héritier avant d'être précurseur (CAMUS, Homme rév., 1951, p. 244) :
3. Pour moi, je la trouve adorable dans tous ses emplois, depuis la fille de joie des quais de Marseille, héritière de l'obscénité primitive, venue en droite ligne de Babylone, avec sa grosse lèvre et son rire libertin, jusqu'à la mère vénérable de la primitive tribu aryenne...
RENAN, Drames philos., Eau jouvence, 1881, V, 4, p. 514.
P. ext. [Désignant un système, un pays considéré quant à sa population] La civilisation dont l'Europe moderne est l'héritière finale, s'est nourrie à l'origine d'une foule de foyers distincts, a absorbé la substance d'un grand nombre de milieux locaux (VIDAL DE LA BL., Princ. géogr. hum., 1921, p. 214). La Grèce parle une langue qui est l'héritière directe du grec ancien (Arts et litt., 1936, p. 52-3).
Emploi adj. Nul (...) plus que lui n'aura contribué à faire apprécier des générations héritières et de l'avenir les quelques idées immortelles de ce génie solitaire et taciturne (SAINTE-BEUVE, Portr. contemp., t. 5, 1846-69, p. 254).
2. P. ext., fam. Enfant; plus partic., fils. Désirer un héritier. L'oncle d'Esther (...) souhaitait se retirer des affaires et n'avait pas d'héritier (ARAGON, Beaux quart., 1936, p. 47). Signora Rosa (...) était encore une fois enceinte, (...) espérant, cette fois, pondre un héritier (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 116).
3. Subst. fém. Jeune fille qui doit hériter d'une importante succession. Riche héritière; courir l'héritière; chercher, trouver une héritière (à marier). C'est aujourd'hui que lord Mewill épouse cette riche héritière sur la dot de laquelle il compte pour refaire sa fortune (DUMAS père, Kean, 1836, I, 3, p. 100). La cérémonie fut digne et de bon goût. L'héritière est campagnarde. Son château — toute maison est château pour une héritière — est situé sur un sommet verdoyant qui domine Autun (ESTAUNIÉ, Empreinte, 1896, p. 323).
Prononc. et Orth. : [], fém. [-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1135 eritier « personne qui est appelée à succéder, qui reçoit des biens en héritage » (Couronnement Louis, éd. E. Langlois, 243). Réfection de heretier, du lat. hereditarius « héréditaire, d'héritage, reçu par héritage » après substantivation, en lat. médiév. « héritier » (1012-18 ds NIERM.), dér. de hereditas, v hérédité, d'apr. erité, v. hériter. Fréq. abs. littér. : 1 792. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 4 390, b) 2 064; XXe s. : a) 1 823, b) 1 671.

héritier, ière [eʀitje, jɛʀ] n.
ÉTYM. V. 1196; eritier, v. 1131; réfection de heretier, du lat. hereditarius, de hereditas. → Hérédité.
1 Dr. et cour. (Au sens étroit). Parent appelé par la loi à recueillir la succession d'un défunt. Hoir (vx). || Les héritiers ou héritiers du sang se distinguent des successeurs irréguliers et anomaux et des légataires. || Qualité d'héritier, titre d'héritier. Hérédité; → Enfant, cit. 23. || Héritiers légitimes et héritiers naturels. || Les héritiers sont classés en ordres (descendants, ascendants, collatéraux), en lignes (paternelle, maternelle), en degrés, par la loi. || Légataire assimilé à un héritier par institution d'héritier. || Absence d'héritier. Déshérence. || Héritier unique (→ Embarrasser, cit. 25).
(1406). || Héritier présomptif. Successible. || Libéralité faite à un héritier présomptif. Avancement (7., avancement d'hoirie). || Exclure ses héritiers présomptifs de sa succession. Déshériter, exhérédation (cit. 2); exhéréder. || Héritier apparent : « personne qui est en possession d'une hérédité et passe pour héritier aux yeux de tous » (Capitant). || Héritier apparent écarté par découverte ultérieure d'un testament. || Héritier ab intestat. || Héritier testamentaire ( Testament, testateur).Héritier appelé à une succession. || Héritier qui revendique une succession par la pétition d'hérédité. || Transmission de la succession aux héritiers. Saisine. || La transmission de la succession à l'héritier le plus proche s'effectue dès la mort du de cujus (→ Le mort saisit le vif, son hoir le plus proche habile à lui succéder).Dr. rom. || Héritiers nécessaires, ceux qui ne pouvaient renoncer à la succession. — ☑ Nul n'est héritier qui ne veut, adage du droit français. || Droit d'option de l'héritier. || Héritier pur et simple, qui accepte la succession sans bénéfice d'inventaire, par oppos. à l'héritier bénéficiaire. Bénéfice (I., 2.). || Héritier qui renonce à la succession. Renonciation.Droit pour chaque héritier de demander le partage. || Héritier recevant sa part d'un bien indivis vendu par licitation ( Colicitant). || Héritier alloti de sa part (→ Attribuer, cit. 1). || Héritier qui divertit (cit. 4) ou recèle des effets de la succession.Protection des héritiers. || Héritier réservataire. Réserve.Les héritiers considérés par rapport au défunt, à leur auteur (cit. 13). Ayant cause (cit. 1 et 2); → Authentique, cit. 3. || Il est l'héritier de tel banquier, c'est son héritier. || Amasser, entasser (cit. 5) des biens, conserver son patrimoine pour ses héritiers (→ Entamer, cit. 4; essentiel, cit. 7).Héritier avide (cit. 10), sans scrupules. || Héritier prodigue qui dévore (cit. 17), dilapide son héritage.
1 (…) on n'aurait plus désir
D'amasser tant de biens, pour les laisser en proie
D'un indigne héritier, qui sautera de joie
Gaillard après ta mort, qui de mille festins,
Masques, cartes et dés, musique et baladins,
En trois ou quatre mois rendra ta bourse vide.
Ronsard, le Second Livre des Hymnes, « De l'or ».
2 Non, je ne comprends pas de plus charmant plaisir
Que de voir d'héritiers une troupe affligée,
Le maintien interdit, et la mine allongée,
Lire un long testament où, pâles, étonnés,
On leur laisse un bonsoir avec un pied de nez.
J.-F. Regnard, le Légataire universel, I, 4.
3 Une héritière gênoise ! cette expression pourra faire sourire à Gênes où par suite de l'exhérédation des filles, une femme est rarement riche; mais Onorina Pedrotti, l'unique enfant d'un banquier sans héritiers mâles, est une exception.
Balzac, Honorine, Pl., t. II, p. 250.
4 (…) les héritiers, qui se tenaient au bout de la rue entourés de curieux et absolument comme des corbeaux qui attendent qu'un cheval soit en terre pour venir gratter la terre et fouiller de leurs pattes et du bec, accoururent avec la célérité de ces oiseaux de proie.
Balzac, Ursule Mirouët, Pl., t. III, p. 407.
5 L'action représente une de ces terribles scènes de famille qui se passent au chevet des morts, — dans ce moment, si bien rendu jadis sur une scène des boulevards, — où l'héritier, quittant son masque de componction et de tristesse, se lève fièrement et dit aux gens de la maison : « Les clefs ? ».
Nerval, les Filles du feu, Angélique, II.
6 La loi règle l'ordre de succéder entre les héritiers légitimes, les héritiers naturels et le conjoint survivant. À leur défaut, les biens passent à l'État.
Code civil, art. 723.
7 Les successeurs appelés par la loi à recueillir l'hérédité sont divisés par elle en deux catégories, les héritiers et les successeurs irréguliers (art. 723). L'intérêt de cette distinction fondamentale, c'est que les premiers seuls sont investis de la saisine (…) 1o D'après le Code civil de 1804, la classe des héritiers comprenait seulement les parents légitimes (…) Depuis, la loi du 25 mars 1896 a fait des enfants naturels des héritiers, et désormais (art. 723 nouveau), la première classe comprend les parents soit légitimes, soit naturels (…)
2o L'article 723 disait et dit encore que l'hérédité passe à l'époux survivant « à défaut d'héritiers ». Mais cette formule, exacte autrefois, a cessé de l'être (…) en vertu de la loi du 9 mars 1891, le conjoint survivant, successeur irrégulier, vient à la succession en concours avec les héritiers du sang.
A. Colin et H. Capitant, Cours élémentaire de droit civil franç., t. III, p. 400.
8 Il y a, d'après l'article 731, trois ordres d'héritiers, celui des enfants et descendants du défunt, celui des ascendants, celui des collatéraux; ces ordres sont appelés à la succession à défaut l'un de l'autre.
A. Colin et H. Capitant, Cours élémentaire de droit civil franç., t. III, p. 403.
2 (V. 1360). Cour. (parfois erroné en droit). Au sens large. Personne qui reçoit des biens en héritage. Acquéreur (à titre gratuit), légataire, successeur. || Il a déshérité son propre fils pour faire de cette personne son héritière. || Époux héritier de son conjoint (→ Apport, cit. 3).
9 (…) une femme qui pourrait bien souhaiter charitablement d'être mon héritière universelle.
Molière, l'Amour médecin, I, 1.
10 Sœur Pathou (…) gagne l'affection d'une vieille dame archimillionnaire qu'elle assiste. La vieille dame propose à sœur Pathou de déshériter son propre fils pour faire d'elle sa légataire universelle (…) Quand la vieille dame meurt, sœur Pathou malgré elle est héritière, mais malgré les ordres de ses supérieures elle refuse la succession.
M. Jouhandeau, Chaminadour, II, XIII.
L'héritier, l'héritière de (suivi du nom de la chose héritée). || L'héritier d'une grande fortune, d'une propriété.Ce prince est l'héritier du royaume, de l'empire, du trône.Héritier présomptif de la couronne.
11 (…) j'apprends que mon oncle est mort, et que je suis héritier de tous ses biens.
Molière, le Médecin malgré lui, III, 11.
12 Héritier de mon nom, de mes places, de ma fortune (…)
Beaumarchais, la Mère coupable, I, 6.
13 Dès lors, Henri de Bourbon qui, depuis longtemps, s'était échappé de Paris et qui était retourné au calvinisme, devenait, de toute certitude, l'héritier du trône.
J. Bainville, Hist. de France, IX.
Un héritier, une héritière : personne qui doit hériter d'une grosse fortune. → ci-dessous, 5., spécialt.
3 (1668). Fig. Personne qui continue (une tradition). Continuateur, successeur. || Les héritiers de son nom, de sa puissance, de son œuvre. || Être l'héritier de la gloire, des talents de ses ancêtres.L'héritier spirituel d'un écrivain. || Le dernier héritier d'un courant de pensée. || Les héritiers d'une culture, d'une civilisation. || Nos élégants (cit. 8), héritiers des petits-maîtres.
14 Ces deux rivaux d'Horace, héritiers de sa lyre (…)
La Fontaine, Fables, III, 1.
15 (…) mon père m'a fait lire un des plus profonds écrivains de nos contrées, un des héritiers de Bossuet, un de ces cruels politiques dont les pages engendrent la conviction. Pendant que tu lisais Corinne, je lisais Bonald (…)
Balzac, Mémoires de deux jeunes mariées, Pl., t. I, p. 202.
16 Il se trouvait être l'héritier d'un long effort monarchique, qui avait abouti à l'unification presque complète du pays, unification qui faisait sa force et que les étrangers admiraient et jalousaient plus encore que sa fertilité.
Louis Bertrand, Louis XIV, III, I.
17 De cette Révolution le souverain se déclare l'héritier, il l'incarne (…)
Louis Madelin, Hist. du Consulat et de l'Empire, Avènement de l'Empire, VIII.
18 Depuis votre plus tendre enfance on vous instruisit comme moi; on vous apprit à vénérer la Grèce, dont nous sommes les héritiers.
Gide, Corydon, Quatrième dialogue, p. 157.
4 (1648). Vx ou plais. Enfant. Fils, fille. || Sa femme ne lui a point encore donné d'héritier (Académie). || L'éducation de l'héritier (→ Désobéir, cit. 6). || L'héritier de David (→ Autel, cit. 5). || Ce roi n'a pas d'héritier mâle, il n'a pas laissé d'héritier (→ Apanage, cit. 1).
19 Mon père est sénateur; je serai sénateur après lui : je suis son seul héritier mâle et le dernier de mon nom.
Sartre, la P… respectueuse, II, 5.
19.1 Je n'ai pas été très surpris de l'annonce d'un futur héritier que tu me fais sur un ton dolent… mon cher Germain… Je t'avouerai que je ne suis pas trop inquiet sur son avenir, quoi que tu dises. Il est vrai que les enfants, les parents, et même quelquefois les vieux domestiques, sont des charges. Empressons-nous de féliciter le père, d'offrir à la mère nos meilleurs vœux pour ses heureuses relevailles et d'augurer du mieux possible pour son heureuse venue.
Germain Nouveau, Lettre à Léopold Silvy, 11 juin 1909, Pl., p. 960.
5 Spécialt. N. f. (Fin XVIIe). || Héritière, riche héritière : celle qui doit hériter d'une grande succession. || Chercher à épouser une héritière (→ Effleurer, cit. 10).
20 Mme de Richelieu (…) était franche héritière, c'est-à-dire riche, laide et maussade.
Saint-Simon, Mémoires, IV, XVII.
21 Mon père de son vivant ne m'aurait donné qu'une dot modérée; je ne serais point une héritière célèbre. Ainsi, chère maman, dit Mina en rougissant beaucoup, je ne pourrais jamais, comme toutes les jeunes filles mes amies, me flatter d'inspirer un sentiment tendre (…)
Stendhal, Romans et nouvelles, Le rose et le vert, II.
22 Il avait décidé qu'il ferait un jour un beau mariage, et dans sa tête il était arrêté qu'il épouserait une des héritières de la chocolaterie.
Aragon, les Beaux Quartiers, I, VII.
CONTR. Auteur, de cujus, testateur.
COMP. Cohéritier.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • héritier — héritier, ière 1. (é ri tié, tiè r ) s. m. et f. 1°   Celui, celle qui, d après la loi, hérite ou qui doit hériter de quelqu un. Héritier naturel, légitime. •   Quoiqu étant sortis de la boue, ils [certains favoris] ne soient, à bien dire,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • heritier — Heritier, Haeres. Heritier à qui le testateur se fiant en luy, a baillé quelque succession en garde jusqu à un certain temps, Fiduciarius haeres. Heritier substitu, ou substitué, Secundus haeres. Heritier universel, et pour le tout, Haeres ex… …   Thresor de la langue françoyse

  • heritier — Heritier, [heriti]ere. Celuy ou celle que la loy, ou le testateur appelle pour recueillir une succession. Naturel & legitime heritier. heritier universel. heritier par benefice d inventaire. heritier mobiliaire. se porter heritier, ou se porter… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Heritier — Héritier Un héritier est un individu qui reçoit des droits ou un patrimoine lors du décès d’une personne. Il s’agit en général des enfants ou de l époux de la personne décédée. Le patrimoine reçu est l’héritage. Cas particulier des monarchies… …   Wikipédia en Français

  • HÉRITIER — IÈRE. s. Celui, celle que la loi appelle à recueillir une succession, qui hérite ou qui doit hériter de quelqu un. Héritier naturel, légitime, institué, testamentaire, universel, nécessaire. Héritier bénéficiaire, ou sous bénéfice d inventaire.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Heritier — Jean Pierre Héritier (* 13. April 1953) ist ein schweizerischer Bogenschütze. Héritier, der für die Compagnons de l Arc Genève startete, nahm an den Olympischen Spielen 1972 in München teil und beendete den Wettkampf im Bogenschießen auf Rang 47… …   Deutsch Wikipedia

  • Héritier — Jean Pierre Héritier (* 13. April 1953) ist ein schweizerischer Bogenschütze. Héritier, der für die Compagnons de l Arc Genève startete, nahm an den Olympischen Spielen 1972 in München teil und beendete den Wettkampf im Bogenschießen auf Rang 47… …   Deutsch Wikipedia

  • Héritier — Pour les articles homonymes, voir Héritier (homonymie). Un héritier est un individu qui reçoit des droits ou un patrimoine lors du décès d’une personne. Il s’agit en général des enfants ou de l époux de la personne décédée. Le patrimoine reçu est …   Wikipédia en Français

  • Héritier —     Définition de Héritage / Héritier     Dans le très ancien droit on trouve mot héritage comme synonyme de propriété immobilière . Dans le langage actuel le mot désigne le patrimoine formé de droits, de biens mobiliers et / ou immobiliers, que …   Lexique de Termes Juridiques

  • héritier — IÈRE, an. ÈRTÎ, RE, E (Albanais, Annecy, Saxel, Thônes) || eûzhetèy, êzhi (St Martin Porte) …   Dictionnaire Français-Savoyard